En petits morceaux

Erratum

Vendredi 17 juin 2005 à 12:08 | Et ce n'est pas tout | Permalien

Chers visiteurs étrangers, veuillez prendre note d'une correction mineure à votre Guide touristique du Québec.

Au chapitre « Climat », page 102, rayez les deuxième et troisième paragraphes et remplacez-les par :

La saison des pluies, qui suit quelques semaines de gel intense, s'étend de mars à décembre pour la plupart des régions de la province. Au cours de cette période, le port de bottes de caoutchouc, d'un imperméable de marin et d'un parapluie robuste capable de résister à de fortes bourrasques est conseillé.

Vous verrez probablement plusieurs indigènes portant sandales et bermudas. Ne les imitez pas. Ils le font au péril de leur vie, poussés par des traditions ancestrales et un système de soins de santé gratuits. La température dépassant rarement la dizaine de degrés Celsius, assurez-vous plutôt de disposer d'un pull et une écharpe de laine.

Truc de routard : des Québécois peu scrupuleux, surtout dans l'arrière-pays, tenteront peut-être de vous vendre des accoutrements traditionnels, tels qu'une « soute de squidou » ou un « casque de pouelle ». Préférez-leur néanmoins des vêtements plus légers, susceptibles de sécher rapidement entre deux expositions à la pluie et d'être plus confortables si la température atteint à 15°C ou plus (quelques occurrences attestées au cours des dernières années).

Enfin, les autorités locales vous recommandent de vous munir d'un gilet de sauvetage pour la durée de votre séjour, surtout si vous comptez louer un véhicule non amphibie (une automobile, par exemple) et emprunter le réseau routier montréalais.

CommentairesCommentaires

S'il vous plaît, dessinez-moi un mouton...

Nic, le Vendredi 17 juin 2005 à 13:16 [permalien] :

As-tu muni ton beau vélo vert d'une paire de pneus ballounes ?

Il n'y a aucun trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

« En petits morceaux » est un projet Takefu qui sent le bambou. Certains droits sont réservés.